Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dans la solitude du Jardin Intime du Massif

DSC_0010c.JPG

Hier soir la jardinière n’est pas rentrée dans son jardin… Mais rassurez-vous chères jardinautes inquiètes et chers jardiblogueurs, elle n’a pas pu arriver jusqu’au JAIM. N’est-ce pas la meilleure façon de découvrir de nouveaux jardins en dormant ainsi chez l’habitant ? Quant au jardinier au chômage en cet hiver bien installé, rentré plus tôt du labeur, il s’est senti bien seul malgré le petit monde enchanté de la maison.

Mais une figure lui est apparue dans la nuit, un korrigan coquin associé au chat Chouchen ou un Troll d’elfe lié au busky ? Toujours est-il que la jardinière a aussitôt fait sonner son appareil magique et raconté qu’elle avait découvert un nouveau jardin qui l’abritait pour la nuit. Et comme tout finit bien, l’hôte de ce charmant jardin était une jardinière. Tous ont dormi sereins au Jardin Intime du Massif.

DSC_0011c.JPG

Bonne semaine sous le vent et laissons gonfler les voiles qui nous emmèneront vers le printemps !

F. comme Flocon d’avoine

 

 

Commentaires

  • Mais non tu n'étais pas tout seul mon cher Flocon ; ton busky affectueux et tes matous bienveillants furent certainement d'une agréable compagnie. Et moi je sais où était la belle jardinière ! Mais je n'en dirai pas plus...laissons planer le mystère...Aujourd'hui fonte des neiges et pieds ou pattes mouillés dans le jardin. Je retrouve mes cachettes favorites d'où j'échappe à ce crachin peu plaisant...Tantanne et moi attendons le soleil. Amitiés de Dimitri le chat bavard.

  • Beaucoup de mystère plane dans le Jardin du Massif .
    Vite , vite je veux savoir où est allée la jardinière du JAIM , a t-elle été bloquée par la neige ?
    Suspense .
    Bises

  • Chère Marithé, il est temps de mettre fin à un suspense insoutenable, Prisonnière de la neige la belle jardinière a trouvé un refuge dans mon jardin ou plutôt dans ma maison, Elle a pu contempler bien au chaud depuis la fenêtre ce tapis de crème (Miam ! Miam ! Pour un matou gourmand comme moi c’est une métaphore bien plus évocatrice que le sempiternel « manteau blanc ») , Puis elle a regagné non sans mal sa belle demeure enneigée, Mais nous sommes toujours contents de la visite de nos copains du JAIM, Aujourd'hui le soleil est de retour et je suis d'excellente humeur, A bientôt chers amis jardinautes, Dimitri le jardi-chat,

  • Ah, c'était donc ça .... La jardinière était donc un jardinier. Comme quoi les jardinières savent garder leurs secrets précieusement. Dimitri le beau norvégien a encore frappé !

  • Et maintenant la tempête ?
    Contente de savoir que la belle jardinière est rentrée chez elle .
    Bises

Écrire un commentaire

Optionnel