Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

environnement - Page 5

  • L’or des arvernes (suite)

    Ce matin, mettant un pied hors du jardin, le trésor des Arvernes aspirait à se donner. Les jardiniers crurent un instant que la richesse était au bout de leur regard, cette richesse de l’émotion qui ne peut égaler celle qui sonne et trébuche…

    P1060446b.jpg

    Lire la suite

  • Octobre blanc

    Octobre rouge en ville, octobre blanc en campagne. Cette année la belle saison (sans un flocon) aura duré quatre mois ! Le ciel bas et lourd s’allie à la situation ambiante, un peu lourde au quotidien et le froid repousse déjà le petit monde du jardin intime au fond de ses pénates…

    P1060373b.jpg

    Lire la suite

  • Que tout le temps qui passe ne se rattrape plus…

    Le printemps s’est enfui depuis longtemps déjà, craquent les feuilles mortes, brûlent les feux de bois…

    « Hommage à Barbara ». C’est le nom de ce beau rosier rouge qui a su renaître après l’hiver à force de lancinants « quand reviendras-tu ? »

    P1060218b.jpg

    Lire la suite

  • Consolantes de fin d’été

    Longtemps je me suis couché de bonne heure…pour être sûr de surprendre, au petit jour, l’althaea double que l’on a baptisé « désiré ». En bouton depuis des jours, il a enfin accepté de livrer sa parure (tout en même temps puisqu’on y est !) hier matin. Et pendant ce temps, le ciel « baronte » alentour, déverse son fluide régénérateur sur tout un petit monde de jardiniers mais il oublie le nôtre. Août frais et sec et voilà qu’arrivent les grosses chaleurs et avec elles l’inquiétude de voir le jardin intime du massif en danger… Qu’à cela ne tienne, on va réactiver la pompe du puits !

    P1060141b.jpg

    Lire la suite

  • Jardin du bout de la terre

    Penn-ar-bed… Nous aussi nous avons notre Ushuaïa, notre bout du monde, où la nuit les vagues roulent au loin, dans un fracas permanent qui finit par bercer le visiteur. Qu’il est bon de retrouver sa famille dans ces jardins celtes qui, s’ils semblent parfois soumis à la colère impitoyable des éléments, n’en sont pas moins étonnants de luxuriance presque tropicale… Paradoxe finistérien où le pull-over est une seconde peau et où les figuiers s’en donnent à cœur joie, laissant flotter dans l’air la délicate promesse de leurs fruits !

    P1050983b.jpg

    Lire la suite

  • Intimate mystic garden

    Quand les jardiniers s’apprêtent à faire leurs  valises et à prendre la route avec leurs ouailles, ils jettent un œil à regret sur ce petit monde végétal qui constitue leur quotidien. Malgré les attentions portées à ce monde silencieux, on oublie cette propension à la supériorité qui nous anime inconsciemment. Pourtant, un autre univers nous côtoie qui, si l’on n’y prend pas garde, pourrait bien nous échapper… Ainsi cette sauge sclarée qui nous conjure de rester. A moins qu’elle ne nous souhaite bon voyage ?

    P1050902b.jpg

    Lire la suite