Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jardin - Page 3

  • Quand le jardin s'invite dans la maison...

    Il a tellement neigé ce jour, une neige lourde et mouillée, que les noisetiers ont ployé et ont barré la route aux jardiniers qui partaient au labeur... Depuis le séjour, la vue est inhabituelle et les arbres, d'ordinaire à 6 mètres, flirtent avec les carreaux.

    Bon courage aux jardinautes sous les eaux et aux autres qui patinent dans la neige. Bon week-end et à bientôt sur les plates-bandes !

    F. comme Flocon d'avoine

  • Il neige sur le dyke d’Aiguilhe

    C’est dans la tourmente que les jardiniers du Massif sont arrivés dans la grande ville du Puy-en-Velay (19000 habitants et trente kilomètres tout de même !), à l’heure du loup,  pour admirer les lumières dédiées au site aussi volcanique que spectaculaire. Bon d’accord, les orangers ne sont pas en fleurs comme dans la chanson de Mortimer (l’autre Schuman) et nous n’avons pas tout oublié du bonheur. Pourtant, là encore, les photos nocturnes laissent à désirer mais tentez d’imaginer, chères et chers jardinautes en haleine !

    IMG_20171228_190737c.jpg

    Lire la suite

  • Chat contrechamp

    pic-vert,jardin,haute loire,auvergne,nature,neige,hiver,oiseaux

    Que peut-il bien penser en voyant le magnifique pic-vert qui s'est invité dans cet hiver sans fruit ?

    DSC_0018c.JPG

    Lire la suite

  • Remèdes à la mélancolie

    "Tout l'automne à la fin n'est plus qu'une tisane froide. Les feuilles mortes de toutes essences macèrent dans la pluie. Pas de fermentation, de création d'alcool : il faut attendre jusqu'au printemps l'effet d'une application de compresses sur une jambe de bois.

    Le dépouillement se fait en désordre [.....]

    Au panier, au panier! La Nature déchire ses manuscrits, démolit sa bibliothèque..."

    Francis Ponge 

    DSC_0006.JPG

     

    Lire la suite

  • Poésie de l'automne

    Un poète est passé par le Jardin Intime du Massif. Et notre regard a changé. La nostalgie est remisée dans l’arrière cour de l’âme. Place à la douceur des images. Et si vous aviez à choisir ? Laquelle de ces apparitions furtives, favorisées par une éclaircie ou par l’été indien garderiez-vous dans votre panthéon des saisons ?

    Le carillon zen qui cliquette près du jasmin ?

    Le bain d’oiseaux qui s’emplit de feuilles mortes ?

    DSC_0033c.JPG

    Lire la suite