Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

azalée

  • Röslein, röslein rot…

    Röslein auf der Heiden.

    C’est par ces mots de Goethe que nous entamons ce nouveau « post ». Rose, rose rouge, rose sur la lande… Après avoir frôlé les trente degrés ces trois derniers jours, il faisait, au petit jour, pas plus de deux tout petits degrés. Un drôle de mois de mai qui laisse présager un été tout aussi désordonné. Mais enfin, après avoir souffert à l’unisson sous le vent du sud chaud et violent, voilà la famille humaine et animale du Jardin Intime du Massif apaisée puisqu’abreuvée des ondées qui tardaient à revenir. Par chance, pas de grêle. Juste suffisamment d’eau pour redonner la fierté aux végétaux et leur permettre de retrouver un nouvel élan… Et dans cette forêt vierge bigarrée, fleurs et arbres ont repris des couleurs, enivrant en quelques heures nos yeux et nos esprits. Alors, voici une rose rouge, d’un de nos rosiers rugueux. Il faut dire qu’ils se plaisent ici, en trois années ils auront probablement atteint deux mètres. Appréciez cette toute nouvelle qui lance le cycle des roses, presque une épopée dans l’aventure des jardins !

    P1030262b.jpg

    Lire la suite