Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roses

  • Portraits de fleurs en automne

    Etant donné le succès du dernier article et la participation intense, nous sommes tenus de livrer les résultats ! Marithé est donc forcément la grande gagnante et nous la remercions de sa participation ! Mais ce n'est pas un sans faute... Dans l'ordre des douze photos, il fallait trouver les fruits du sorbier des oiseleurs (certes pris en plan serré !), du chèvrefeuille des jardins, du cynorrhodon rugosa, du chèvrefeuille sauvage, du prunelier (les fameuses pialouses ici), de l'aubépine, à nouveau un cynorrhodon, le fruit de l'érable sycomore, du fusain d'Europe, de "l'amour en cage" (oui, oui, le physalis), du sureau noir, et du noyer. Bravo donc à Marithé et en guise de cadeau, un nouveau jeu ! Mais avant un petit bonjour à Dame Araignée qui a tissé sa toile (imposante !) à l'entrée de la maison...

    P1090536d.jpg

    Il s'agit donc du "jeu du rosier caché" ! En voici quelques-uns, tous remontants donc, qu'il faudra identifier avec tout le flair qui vous caractérise !

    Voici le premier, arrivé à l'automne dernier pour remplacer les défunts grimpants tués par l'hiver 2012 ; il est donc très résistant !

    P1090539c.jpg

    Un second... tout aussi résistant

    P1090541c.jpg

    Mon troisième est blanc...

    P1090545c.jpg

    Mon quatrième est audacieux !

    P1090552c.jpg

    Mon cinquième est perruqué !

    P1090555c.jpg

    Et puis pour rassurer les joueurs, quelques fleurs beaucoup plus faciles à repérer. Comme ça tout le monde profite du cours de botanique !

    P1090546c.jpg

    P1090549c.jpg

    P1090553c.jpg

    P1090558c.jpg

    Bon, la dernière est peut-être moins fréquente mais très en vogue !

    Bonne semaine à toutes les parieuses et les joueurs, ne tombez surtout pas dans l'addiction !

    F. comme Flocon d'avoine

     

     

  • Chacun sa (pépinière Paul) Croix !

    Passage par l'humble et non moins célèbre pépinière-roseraie Paul Croix de Bourg Argental pour y acquérir ceux qui vont embaumer nos allées et éblouir nos yeux dès le printemps prochain. Madame Croix est une noble rose qui pourrait sortir de la comédie française, et ce n'est pas péjoratif. Passionnée, commerçante, généreuse. Sa roseraie et celle de son époux pourrait avoir prix la grosse crête (florale) après l'obtention d'une médaille d'or à Rome puis le prix de la ville de Nantes, deux récompenses très récentes. Mais non... Madame Croix est belle comme ses roses, souriante comme ses montagnes boisées et généreuse, je l'ai déjà dit. Mais lorsqu'une commerçante est généreuse (parce qu'elle  l'est aussi, il faut bien vivre de sa passion), c'est qu'elle met de l'Art dans son travail. Et l'on redécouvre que, pratiquée avec humanité, il y a de la noblesse dans toute chose. Où nous repartons avec six rosiers (bientôt présentés s'ils n'ont pas gelé ce matin dans leur jauge...) et un grand bouquet de roses glanées çà et là par la magnifique propriétaire des lieux, et ce pour le plaisir... de faire plaisir...

    IMG_20121010_141324c.jpg

    Lire la suite

  • Le mouchoir de Béatrix Potter

    J’allais poursuivre l’extravagant galop des roses et vous inviter à découvrir le cotillon de notre Joséphine

    juin11 023.jpg

    juin11 022.jpg

    Lire la suite

  • Le galop des roses….

    Le jardin intime danse à tout va…. Et à tout rythme…. Aujourd’hui voici le galop des roses pressées, nombreuses qui déboulent en cascade sur la façade  dans un charmant désordre d’épanouissements multiples,  pour annoncer le célèbre french-cancan….


    juin11 001.jpg

     

    Lire la suite

  • Que tout le temps qui passe ne se rattrape plus…

    Le printemps s’est enfui depuis longtemps déjà, craquent les feuilles mortes, brûlent les feux de bois…

    « Hommage à Barbara ». C’est le nom de ce beau rosier rouge qui a su renaître après l’hiver à force de lancinants « quand reviendras-tu ? »

    P1060218b.jpg

    Lire la suite

  • Les mâtines au Jardin Intime

    « Juin : j’admire : ça y est, tout est là. Rien n’est encore fané. Je fais mon champagne de sureau. Je suis bien pour peindre.

    Je peins toujours des roses » Maria HOFKER

    Tout est là, même la chatte curieuse qui scrute son jardin,

    OZ2010 054.jpg

     

     

     

    Lire la suite